Adoption du projet de loi instituant un médiateur

17 Fév 2021

Les élus du peuple ont ratifié ce 17 février 2021 le projet de loi instituant un médiateur de la République à l’hémicycle de l’Assemblée Nationale. La séance a été dirigée par le Président de l’Assemblée Nationale le Dr Haroun Kabadi en présence du ministre de la justice, garde des sceaux et de la Ministre Secrétaire Générale du Gouvernement.

Le Président de l’Assemblée Nationale a ouvert  la plénière par une minute de silence à la mémoire du général Ngartoketé Tatola  président de la commission défense et sécurité qui a tiré sa révérence ce matin au environ de 3h avant de revenir à l’ordre du jour.

Dans les soucis de porter secours aux agents publics en conflit avec leurs administrations et palier aux  insuffisances en matière de dialogues intercommunautaires que Les parlementaires ont abrogé ce matin au cours de la  troisième séance plénière présidée par le Président de l’Assemblé Nationale  l’adoption de la loi instituant un médiateur de la République. Ce dernier a ainsi  pour mission  de renforcer la gouvernance et d’assurer la cohésion sociale. La ministre Secrétaire Générale du Gouvernement  n’a pas manqué de souligner l’efficacité du rôle du médiateur surtout en ce temps ou le conflit agriculteur éleveur prend de l’ampleur. 

Le ministre de la justice garde des sceaux n’a pas lésiné sur les mots pour éclaircir  les fonctions du médiateur de la République, qui d’après ses propos « le médiateur n’est pas en concurrence avec la justice, bien au contraire ces deux entités jouent un rôle de complémentarité dans le processus de construction de la paix ».

C’est avec  132 voix pour, 0 contre et 0 abstention que l’Assemblée Nationale a adopté le projet de  loi mettant sur pieds un médiateur de la république 

Avant de clôturer la séance le Président de l’Assemblée Nationale le docteur Haroun Kabadi a lu un communiqué portant le dépêchement des troupes militaires tchadiens à la frontière des trois pays du Tchad, Mali ; Burkina Faso et le Niger.

 

  

Ce site est la propriété de l'Assemblée Nationale du Tchad et relève de la législation tchadienne sur le droit d'auteur.

          

Institution

Grandes Figures Politiques