L’Assemblée nationale a clos sa 1ère session ordinaire 2021

30 Jui 2021

Ouverte le 01 février dernier, la première session ordinaire 2021 a été clôturée ce 30 juin 2021 par le Président de l’Assemblée nationale, Dr Haroun Kabadi. C'était en présence du Premier ministre,  représentant le Président de la République, chef de l'Etat, chef suprême des armées, des membres du gouvernement de transition et des Députés.

Ce sont au total 3 projets de loi portant sur la ratification de l'ordonnance instituant un médiateur de la République, modification de certaines dispositions du code électoral et création d'un pool judiciaire spécialisé dans la répression des actes de terrorisme et des infractions connexes ainsi que 2 projets de résolution portant prorogation de l'état d'urgence sanitaire, et fixant les modalités de présentation du programme politique du gouvernement qui ont été adoptés lors de cette 1ère session ordinaire 2021. Au cours de cette session qui s'achève, l’Assemblée nationale a aussi interpellé le gouvernement sur la problématique d'accès à l'eau dans la province de Wadi Fira. Des séances d'information à l'intention des Députés ont été également organisées. Sur le plan international, l’Assemblée nationale a pris part à la 12ème assemblée des Présidents des Assemblées et des Sections de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie, à plusieurs réunions par visioconférence avec la Banque Mondiale, l'Union Interparlementaire, le Comité Interparlementaire du G5 Sahel, sur les thématiques liées au renforcement de la coopération parlementaire.

Dans son mot pour la circonstance, le Président de l’Assemblée nationale, Dr Haroun Kabadi a  indiqué que la présente  cérémonie de clôture revêt un caractère spécial à cause des profonds bouleversements intervenus au pays. Il n'a pas manqué de rappeler les circonstances de la disparition tragique et brutale du Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno qui a plongé le pays dans la désolation et la consternation la plus totale. La mise en place du Conseil Militaire de Transition, la promulgation de la charte de transition ainsi que la mise en place d'un gouvernement de transition et la création d'un conseil national de transition qui sera le nouvel organe législatif, en lieu et place de l’Assemblée nationale n'ont pas été occultés par le Président de l’Assemblée nationale. Pour Dr Haroun Kabadi, l'autre défi qui attend le gouvernement de transition est l'organisation du dialogue politique inclusif et appelle l'ensemble des acteurs politiques à préserver la concorde nationale.

Le Président de l’Assemblée nationale a saisi l'occasion pour remercier l'Union Africaine, la CEEAC, l'OIF, les Nations Unies et tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux qui ont accepté d'accompagner la transition en cours avant d'exprimer à l'ensemble de ces organisations et partenaires la profonde reconnaissance du peuple tchadien. Dr Haroun Kabadi félicite enfin, le gouvernement d'avoir accéléré le processus d'introduction du vaccin contre la covid-19 au pays et lancé la campagne de vaccination contre cette redoutable maladie. Il lance en même temps un appel solennel à la population tchadienne d'aller se faire vacciner car, il n'y a aucun remède pour lutter contre ce virus.

A noter qu'avant la clôture officielle de la première session ordinaire de l'année, la représentation nationale a voté par 148 voix pour, 0 contre et 0 abstention, le projet de loi portant habilitation du gouvernement à légiférer par ordonnances pendant la période allant du 01 juillet au 31 août 2021. L'adoption de cette loi d'habilitation permet d'éviter un vide juridique préjudiciable au bon fonctionnement de l'Etat et d'assurer la continuité des services publics pendant les vacances parlementaires.

Baye Ngardiguina

Ce site est la propriété de l'Assemblée Nationale du Tchad et relève de la législation tchadienne sur le droit d'auteur.

          

Institution

Grandes Figures Politiques