Le Gouvernement mobilise des moyens pour faire face aux défis covid-19

14 Sep 2021

Les élus du peuple ont adopté par 141 voix Pour, 0 Contre et 0 Abstention ce 13 septembre 2021 au Palais de la Démocratie, le projet de loi portant ratification de l'ordonnance n°003/PCMT/2021 du 31 août 2021 autorisant  le Président de la République à ratifier l'Accord de financement du programme régional conjoint sahel en réponse aux défis covid-19, conflits et changements climatiques entre la République du Tchad et le Fonds International de Développement Agricole (FIDA). C'est le Président de l’Assemblée nationale,  Dr  Haroun Kabadi qui a dirigé la séance plénière.

Renforcer de manière durable la résilience des populations rurales les plus vulnérables de la région du Sahel afin d'atténuer les effets de la crise du covid-19, des conflits et du changement climatique, tel est l’objectif de ce programme qui vient d'être adopté par la représentation nationale. Avec une enveloppe de 4 380 000 euros, le programme est structuré en trois composantes à savoir, l'augmentation de la productivité et de la production, l'intégration économique et le dialogue, coordination et gestion, qui facilitera la mise en œuvre du programme tant au niveau national que régional.

Les élus du peuple ont exprimé quelques préoccupations relatives aux zones d'intervention du programme, à l'approbation du prêt par le conseil d'administration de FIDA, l'association des bénéficiaires aux différentes composantes du projet. Le conflit agriculteurs-éleveurs, la lenteur dans la mise en place des projets et leurs impacts n'ont pas été perdus de vue par certains Députés. D'autres par contre suggèrent l'implication des élus dans les différents projets.

Défendant le projet, le ministre de l'économie a tout d'abord salué la qualité des observations faites par les élus du peuple et dit prendre acte. Pour lui, ce projet est transversal puisqu'il prend en compte les jeunes, les femmes et met aussi l'accent sur le dialogue. Il rassure les Députés que les bénéficiaires ont été associés à ce programme et que l'ambition de son département est de couvrir l'ensemble de l'étendue du territoire national. Pour ce qui est du conflit agriculteurs-éleveurs, le ministre préconise le dialogue et le désarmement de ces deux acteurs du monde rural pour résoudre ce problème pour qu'enfin règne l'harmonie dans cette partie du pays.

Cet accord de prêt qui vise à mettre en œuvre un programme prioritaire pour la région du sahel en général et pour le Tchad en particulier sera financé à hauteur de 80% sous forme de Don et 20% sous forme de prêt. L'emprunt aura une échéance de 40 ans, y compris un différé d'amortissement de 10 ans et sera remboursé à raison de 4,5% du principal total par an de la 11ème à la 30ème année et de 1% du principal total par an de la 31ème à la 40ème année.

Baye Ngardiguina

Ce site est la propriété de l'Assemblée Nationale du Tchad et relève de la législation tchadienne sur le droit d'auteur.

          

Institution

Grandes Figures Politiques