Items filtered by date: vendredi, 24 septembre 2021

Le Président de l’Assemblée nationale, Dr Haroun Kabadi a, au cours de la 4ème séance plénière lu un message du Président du Conseil Militaire de Transition à la représentation nationale. C'est un message de remerciement à cette troisième législature qui tire à sa fin.

C'est conformément aux dispositions de l'article 78 de la charte de transition que le Président du Conseil Militaire de Transition a adressé ce message à la représentation nationale. A travers cette correspondance, le Président du CMT, le général de corps d'armée, Mahamat Idriss Déby Itno tient à rendre un hommage aux Députés pour le travail abbatu au cours de la troisième législature. Il remercie le peuple tchadien au travers de sa représentation nationale pour l'ensemble des actions bénéfiques que chacun a mené et mènera en faveur de la nation.

Le Président du CMT a salué l'apport multiforme de l’Assemblée nationale, son soutien et sa caution à l'action du gouvernement. Pour illustrer ses propos, le chef de l'Etat a cité les 322 lois voté par cette troisième législature visant à renforcer la situation économique, financière et sociale du pays. Mahamat Idriss Déby Itno d'affirmer que la nation ne peut s'affirmer, se construire, progresser et se développer sans le soutien et l'action de son Assemblée nationale qui demeure un pilier essentiel de la gouvernance.

Le Président du CMT, Mahamat Idriss Déby Itno n'a pas manqué de relever le rôle combien important joué par les Députés,  au lendemain du décès tragique et brutal du maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno. Il salue par ailleurs, le sens élevé du sacrifice patriotique des élus du peuple qui, selon lui, ont été déterminants dans la gestion de cette terrible épreuve.

Le Président du CMT a mis aussi un accent particulier sur le nouvel organe législatif qui est appelé à siéger très prochainement. Mahamat Idriss Déby Itno se dit persuader que la nouvelle équipe saura donner le meilleur d'elle-même pour le succès de la transition politique et doter la nation de nouvelles institutions.

Le Président de la République a réitéré une fois de plus le vœu ardent de tenir le cap pour un dialogue national véritablement inclusif.  Cette rencontre, dit-il, verra la participation de tous les tchadiens et les tchadiennes y compris tous les groupes polico militaires qui aspirent à un Tchad réconcilié, prospère, en paix et sécurité.

Baye Ngardiguina

Published in Actualité

Les élus du peuple ont examiné et adopté ce 24 septembre 2021 au Palais de la Démocratie deux projets de loi. L'un portant statut général des militaires, forces de défense et de sécurité. Le second est relatif à la restructuration des unités administratives et des collectivités autonomes. La séance plénière a été dirigée par le Président de l’Assemblée nationale, Dr Haroun Kabadi.

Subdivisé en titres, chapitres, sections et articles, l'ordonnance portant statut général des militaires, forces de défense et de sécurité vise à recadrer la mission de l'armée. Ce texte  a aussi pour ambition de restructurer et de professionnaliser ce corps. Le second projet de loi quant à lui, vise à faciliter les conditions de développement harmonieux des unités administratives et des collectivités autonomes. Par cette loi, le gouvernement veut aussi responsabiliser les autochtones pour la prise en charge du développement de leurs localités.

Dans les échanges, les préoccupations des députés par rapport au premier projet se sont tournés autour du recrutement, du traitement salarial et de la discipline au sein de ce corps ainsi que les critères d'octroi de grade. La question d'insécurité, de détention illégale des armes ont été également soulevés par les élus du peuple. La représentation nationale loue les efforts du gouvernement tendant à améliorer les conditions de vie des militaires et lui demande de faire davantage.

Pour le deuxième projet de loi portant restructuration des unités administratives et des collectivités autonomes, les élus du peuple ont posé quelques questions de compréhension. Les uns ont décrié la  gestion et la multiplication des unités administratives qui, selon eux cause énormément de problèmes de cohabitation pacifique. D'autres ont soulevé le problème de moyens pour faire fonctionner ces unités administratives ainsi que les communes d'arrondissement.

Dans sa réponse aux questions des députés, le ministre Délégué à la Présidence du Conseil Militaire de Transition, Chargé de la Défense nationale, des Anciens combattants et victimes de guerre dit prendre bonne note de toutes les observations. Il reconnaît qu'il y a des manquements, toutefois il rassure les Députés qu'ils vont s'atteler à y répondre. Pour ce qui du recrutement au sein de l'armée, le ministre affirme que tout se fait en toute transparence. Il rassure une fois de plus les élus du peuple que cette ordonnance sera appliquée à la lettre et demande le concours de ces derniers.

Défendant le deuxième projet, le ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation estime que la création des unités administratives a pour but de donner plus de pouvoir à la base. Le ministre se dit conscient de tous les problèmes  soulevés par les élus du peuple et que des réponses seront trouvées. Il appelle à la sagesse de tout un chacun et à la patience.

Le projet de loi portant ratification de l'ordonnance 002 portant statut général des militaires, forces de défense et sécurité a été adopté par 124 voix Pour, 0 Contre et 1 Abstention. C'est par 116 voix Pour, 2 Contres et 2 Abstentions que le second projet portant restructuration des unités administratives et des collectivités autonomes a été adopté par la représentation nationale.

Cette 4ème séance plénière a pris fin avec la lecture d'un message du Président du Conseil Militaire de Transition, le Général de corps d'armée Mahamat Idriss Déby Itno à la représentation nationale. C'est un message de remerciement adressé aux élus du peuple qui vont passer bientôt la main au Conseil National de Transition.

Baye Ngardiguina

Published in Actualité

Ce site est la propriété de l'Assemblée Nationale du Tchad et relève de la législation tchadienne sur le droit d'auteur.

          

Institution

Grandes Figures Politiques