Clôture de la 1ère Session Extraordinaire 2020 de l’Assemblée Nationale : discours du PAN Featured

26 Aoû 2020

Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire Général de la Présidence, représentant le Maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement ;

Madame la Ministre Secrétaire Générale du Gouvernement, chargée des Relations avec l’Assemblée Nationale et de la Promotion du Bilinguisme dans l’Administration ;

Mesdames et Messieurs les membres du Bureau de l’Assemblée Nationale ;

Messieurs les Présidents des Groupes Parlementaires ;

Messieurs les Députés non inscrits ;

Mesdames et Messieurs ;

En ce jour solennel marquant la clôture officielle de la 1ère Session Extraordinaire 2020 de l’Assemblée Nationale, je voudrais, au nom de l’ensemble des Députés et en mon nom propre, souhaiter une chaleureuse bienvenue à Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire Général de la Présidence, représentant le Maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement, et à Madame la Ministre Secrétaire Générale du Gouvernement, chargée des Relations avec l’Assemblée Nationale et de la Promotion du Bilinguisme dans l’Administration, pour leur disponibilité constante et leur présence marquée à nos côtés.

Je saisis également cette opportunité pour adresser nos sincères remerciements à Messieurs les Présidents des Grandes Institutions de la République, à Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement, à leurs Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques et Consulaires, ainsi qu’à tous les illustres invités qui, généralement, en de pareilles occasions, ont toujours répondu favorablement à notre invitation. Mais comme vous le savez, les contraintes de l’état d’urgence sanitaire auquel nous sommes soumis, le respect des gestes barrières édictés par le Gouvernement ainsi que les dispositions du Règlement Intérieur de l’Assemblée Nationale, nous imposent la mise en place d’un format extrêmement réduit pour l’organisation des séances dans l’hémicycle.

Au cours de cette 1ère Session Extraordinaire 2020  qui s’achève aujourd’hui, l’Assemblée Nationale a délibéré et adopté le 06 Août 2020, la Résolution n°08/AN/2020 portant transfert de l’hémicycle dans la salle de Banquet, afin de permettre l’organisation dans des conditions optimales, de la cérémonie officielle d’élévation du Général d’Armée Idriss Deby Itno à la Dignité de Maréchal du Tchad.

En effet, en ce jour mémorable du 11 Aout 2020, date anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale, le monde entier a été témoin de cette séance historique, riche en couleur et dans la ferveur patriotique, au cours de laquelle le Grand Chancelier de la République a procédé à la remise solennelle des attributs régaliens de la dignité de Maréchal du Tchad au Général d’Armée IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées.

Il s’agit d’une première dans l’histoire de notre pays d’accorder cette distinction honorifique suprême à l’un de ses dignes fils. Je voudrais ici relever pour m’en féliciter, que le peuple tchadien dans son ensemble, à travers ses Députés représentés à l’Assemblée, a voulu exprimer sa gratitude et sa profonde reconnaissance à Idriss Deby Itno, ce digne fils de l’Afrique, pour son exceptionnel parcours militaire, pour ces hauts faits d’armes, pour l’ensemble des services rendus à la Nation, et tous les sacrifices qu’il a consentis durant toute sa vie pour assurer la défense et la sécurité de ses concitoyens, consolider la paix et la stabilité, promouvoir la gouvernance politique, économique et sociale en vue de l’amélioration des conditions de vie des populations tchadiennes.

Les échos renvoyés au lendemain de ladite cérémonie nous réconfortent quant à l’organisation réussie, et surtout, le bien fondé de cette décision historique d’élévation à la Dignité de Maréchal du Tchad, prise par la Représentation Nationale. Je saisis cette occasion pour adresser à Mesdames et Messieurs les Députés mes sincères félicitations pour leur pleine participation dans l’organisation et leur présence massive lors de cette cérémonie, et je leur dis qu’ils doivent être très fiers de cet acte d’une grande portée qu’ils ont posé pour la postérité.

Au regard du caractère particulier de cet événement exceptionnel, et dans le souci d’assurer sa pérennisation pour  l’histoire de notre pays, l’Assemblée Nationale entend élaborer un document sur supports audio visuel et papier, intitulé la « Mémoire du Maréchalat », qui décrira l’ensemble du processus, et sera largement diffusé et déposé au Musée National et à la Bibliothèque Nationale, aux fins de permettre aux générations présentes et futures, de bien comprendre les démarches et les motivations profondes, qui ont conduit l’Assemblée Nationale à prendre cette décision d’élévation à la dignité de Maréchal du Tchad. A cet effet, un comité technique a été mis en place au Secrétariat général de l’Assemblée Nationale, afin de concevoir les termes de référence de ce document qui sera présenté au bureau dans les prochains jours pour adoption.

Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire Général de la Présidence, représentant le Maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement ;

Madame la Ministre Secrétaire Générale du Gouvernement, chargée des Relations avec l’Assemblée Nationale et de la Promotion du Bilinguisme dans l’Administration ;

Mesdames et Messieurs les Députés ;

La 1ère Session extraordinaire 2020 que nous clôturons ce jour, a été aussi consacrée à l’examen et à l’adoption du projet de Loi des Finances rectificative à la loi des Finances initiale 2020, devant permettre au Gouvernement d’exécuter son programme politique, dans un contexte marqué par la riposte à la pandémie du COVID 19 et ses conséquences socioéconomiques, à la lutte contre la secte Boko haram, à la chute des cours des prix des matières première dont le pétrole, aux fermetures des frontières et à la baisse drastique des activités des entreprises, avec comme conséquences, la baisse des recettes  de l’Etat.

Au regard des défis énumérés ci-dessus, l’adoption de la Loi des Finances rectificative à la loi des Finances initiale 2020 soumise à l’examen et au vote de Mesdames et Messieurs les Députés, permettra de donner au Gouvernement les moyens juridiques et institutionnels, en vue de prendre en compte les ajustements nécessaires pour assurer une gestion financière optimale dans le but de satisfaire les besoins essentiels des populations et de contribuer au développement durable du pays. Dans cette optique, il convient de noter que la Loi des Finances rectificative à la Loi de finances initiale portant Budget  général de l’Etat pour 2020, a intégré l’ensemble des mesures nouvelles annoncées par le Gouvernement en vue de redynamiser le secteur du développement rural, des mesures sociales en faveur des ménages, des mesures incitatives en faveur des jeunes et des femmes pour le soutien à l’entreprenariat, et des mesures fiscales en faveur des opérateurs économiques.

Tout en se félicitant des mesures prises par le Gouvernement visant à améliorer les conditions de vie des ménages, l’Assemblée Nationale relève pour le déplorer, que les résultats attendus n’ont pas produit les effets escomptés, au regard du comportement de certains opérateurs économiques qui, malgré la réduction des taxes douanières, maintiennent les prix des denrées au même niveau, sans tenir compte des énormes allègements fiscaux et douaniers consentis par le Gouvernement.

De même, l’Assemblée Nationale encourage le Gouvernement à développer un partenariat dynamique avec les banques, pour permettre aux opérateurs économiques d’avoir des facilités d’accès aux crédits, mais aussi accélérer le processus du paiement de la dette intérieure, afin de permettre la relance des activités économiques et la reprise des grands chantiers suspendus depuis la crise.

La crise profonde que traverse actuellement notre pays exige du Gouvernement une adaptation de la gestion économique et financière au regard de  la diminution drastique des ressources, consécutives à la baisse des prix du baril sur le marché international et surtout, au ralentissement du commerce transfrontalier. Cette crise a mis également en évidence la vulnérabilité de notre économie dépendante exclusivement des recettes pétrolières, et interpelle fortement le Gouvernement sur l’urgence et la nécessité de procéder à sa diversification, mais aussi à l’industrialisation de notre économie, pour la rendre plus résiliente aux chocs exogènes à venir. 

Malgré cet environnement économique morose, l’Assemblée Nationale a constaté avec une grande satisfaction que dans le domaine de l’éducation nationale, le Gouvernement a tenu le pari de l’organisation des examens de fin d’année. Le Brevet d’Etudes Fondamentales et le Baccalauréat viennent de se dérouler dans une parfaite organisation sur l’ensemble du territoire national.

Dans le domaine agricole, l’Assemblée Nationale se félicite des dispositions prises par le Gouvernement pour renforcer les interventions du Ministère de l’Agriculture, en finançant un plan d’actions d’urgence consolidé de la campagne agricole 2020/2021, afin de mieux préparer les producteurs à faire face aux conséquences de la pandémie de COVID-19.

C’est ainsi que des ressources additionnelles d’un montant global de dix-sept milliards de FCFA ont été allouées au Ministère de l’Agriculture pour, d’une part assister les personnes vulnérables à travers des distributions des vivres et, d’autre part appuyer la production agricole en renforçant l’effectif d’encadrement et, en mettant à la disposition des producteurs des tracteurs, des charrues, des intrants (semences certifiées, engrais, pesticides…) et  autres équipements agricoles.

Il y a lieu également de souligner, que les pluies qui étaient précoces dès le mois de mai 2020 en zone soudanienne et à la 2ème décade du mois de juin en zone sahélienne, ont connu une répartition spatiale diversifiée par endroits mais, globalement, cette répartition n’a pas profondément impacté le développement des cultures qui connait une bonne reprise à partir du mois d’août.

Si la situation acridienne qui prévaut actuellement dans la Corne de l'Afrique et menace sérieusement notre pays est maîtrisée, et si les prévisions météorologiques qui prévoient une fin de campagne tardive se confirment, les perspectives d’avoir une bonne année agricole sont attendues avec des productions céréalières en mesure de couvrir les besoins de la population tchadienne, estimés à plus de 3 millions de tonnes.

Toutefois, cette légère embellie sur la saison agricole ne doit pas nous faire oublier que des poches d’inondations sont déjà signalées dans certaines zones culturales. Ces inondations ne concernent pas seulement nos provinces, mais de nombreux quartiers de la capitale N’Djamena sont littéralement engloutis et menacés.

L’Assemblée Nationale exprime sa profonde préoccupation pour cette situation d’inondation et les risques d’épidémies qui y sont liées, et encourage le Gouvernement à rechercher des solutions efficaces et pérennes pour résoudre de façon durable le problème récurrent du système de drainage des eaux pluviales dans la ville de N’Djamena, à travers la mise en place d’un projet intégrateur multidimensionnel, prenant en compte le Plan Urbain de Référence, ainsi que le Schéma directeur général de drainage de N’Djamena, car de milliers de nos concitoyens sont souvent dans la détresse durant la saison des pluies.

S’agissant de la situation sanitaire due à la pandémie du Covid 19, l’Assemblée Nationale salue les mesures prises par le Gouvernement qui ont fortement contribué à ralentir la progression du virus dans notre pays, comme le prouve la tendance baissière que nous observons depuis un certain moment. Cependant, les dernières informations faisant état d’augmentation de nouveaux cas nous interpellent à plus de vigilance dans cette lutte et, surtout, à poursuivre la sensibilisation de la population pour le respect des gestes barrières édictés par le Gouvernement.

Je voudrais saisir cette occasion, pour exprimer aux partenaires techniques et financiers, aux organisations internationales, régionales et sous-régionales, la profonde gratitude de l’Assemblée Nationale pour la marque de générosité et de solidarité agissante dont la communauté internationale a fait preuve à l’endroit du peuple tchadien, pendant ces moments difficiles de la survenance de cette pandémie.

Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire Général de la Présidence, représentant le Maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement ;

Madame la Ministre Secrétaire Générale du Gouvernement, chargée des Relations avec l’Assemblée Nationale et de la Promotion du Bilinguisme dans l’Administration ;

Mesdames et Messieurs les Députés ;

Avant de terminer mon propos, je voudrais souhaiter une bonne fin de vacances à Mesdames et Messieurs les Députés, même si ces vacances ont été écourtées.

Je tiens aussi à adresser mes sincères remerciements à Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire Général de la Présidence, représentant le Maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement et à Madame la Ministre Secrétaire Générale du Gouvernement, chargée des Relations avec l’Assemblée Nationale et de la Promotion du Bilinguisme dans l’Administration, pour avoir répondu favorablement à notre invitation en dépit des contingences multiples de leur agenda.

Je tiens également à adresser mes remerciements à tout le personnel administratif et technique de l’Assemblée Nationale, à la presse, aux agents de sécurité, du protocole, aux huissiers, à tous ceux et toutes celles dont l’appui multiforme a permis le bon déroulement de cette Session.

Pour finir, je voudrais rappeler à Mesdames et Messieurs les Députés, qu’en application des dispositions de l’article 124 de la nouvelle Constitution, la deuxième Session Ordinaire s’ouvre le 05 septembre 2020.

Sur ce, je déclare close la 1ère Session Extraordinaire 2020 de l’Assemblée Nationale.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Ce site est la propriété de l'Assemblée Nationale du Tchad et relève de la législation tchadienne sur le droit d'auteur.

          

Institution

Grandes Figures Politiques