Entretien avec PAHIMI PADACKE ALBERT du Groupe parlementaire des Démocrates RNDT-Le réveil à l’Assemblée Nationale du Tchad

01 Mar 2020

“Les groupes parlementaires constituent la pierre angulaire de l’Assemblée Nationale”

En 2011, dans votre déclaration de constitution du Groupe parlementaire des Démocrates-RNDT- Le réveil, vous vous engagiez à « défendre l’intérêt nationale… et les préoccupations de toute la population tchadienne dans le cadre d’un débat parlementaire pluriel, dans le respect de la diversité… » pouvez-vous développer ?

Nous nous sommes engagés dans notre déclaration constitutive du Groupe des démocrates tchadiens –RNDT- Le réveil, à défendre l’intérêt national et les préoccupations de toute la population tchadienne dans le cadre d’un débat parlementaire pluriel respectant la diversité. Nous avons fait ce choix parce que nous sommes conscients que le Tchad de demain se construira sur le socle des valeurs nationales, a même de rassembler tous les Tchadiens de tous bords. Toutes les autres considérations tirant profit des différences et exploitant les peurs et les incertitudes des corps de la société, sont vaines.

En effet, à quoi cela sert-il s’identifier à une région dans un pays qui en compte plus d’une vingtaine ? à quoi cela sert-il de s’identifier d’abord comme membre d’une ethnie dans un pays qui en compte plus de deux cents ? à quoi cela sert-il de se réfugier dans un repli religieux obligatoirement précaire, alors que ni la bonne croyante ni l’intérêt des populations ne nous recommandent une telle attitude ?

Pour nous, la diversité, ce sont ces régions, ces tribus, ces religions, ces agriculteurs, ces éleveurs, ces sédentaires, ces nomades, ces femmes, cette jeunesse…. Et qui doivent tous être pris en compte dans le débat parlementaire, dans leurs préoccupations les plus fortes, sans que cela ne choque personne. Un tel débat contribue de façon saine à faire tomber les frontières et à élever des valeurs communes, ferment d’un vouloir vivre ensemble, ciment d’une édifice nationale solide.

Comment concevez-vous votre rôle de président de Groupe parlementaire, d’une part vis-à-vis de ses membres et d’autre part, des autres présidents ? quel est le type de responsabilité que vous exercez ?

Nous considérons notre rôle de président d Groupe parlementaire avec gravite et sérieux. C’est une grande responsabilité que celle de coordonner l’activité parlementaire des élus qui ont un mandat national, d’autant qu’ils sont à l’écoute des électeurs de leurs circonscriptions respectives, qui eux n’ont pas toujours une juste vue sur la dimension nationale du mandat de leur élu.

Nous essayons constamment de confronter les expériences des uns et des autres afin d’en tirer le meilleur profit pour l’ensemble du Groupe, afin de mieux faire valoir notre sensibilité politique au sein de l’hémicycle, en contribuant à optimiser le débat parlementaire.

Vis-à-vis des députés membres du Groupe parlementaire, notre rôle est de rendre compte, au Groupe, des débats menés au sein de la conférence des présidents, afin que tous aient le même niveau d’information pour une meilleure participation au débat parlementaire.

Il faut dire néanmoins que notre rôle est simplifié, du fait que nous sommes un Groupe parlementaire apparente. Nos députés qui participent déjà quotidiennement à l’animation de notre formation politique, le Rassemblement National des Démocrates Tchadiens RNDT-le Réveil, sont vite en phase dans l’animation du Groupe parlementaire.

Avec les autres présidents des Groupes parlementaires, nous avons un rapport de bonne collaboration pour un meilleur fonctionnement de l’Assemblée Nationale.

Ensemble nous contribuons parfois à débriefer en amont certains sujets d’intérêt national au bénéfice du bien commun.

Même si, aujourd’hui, le rôle des Groupes parlementaires n’est pas encore des plus importants sur le plan légal ou règlementaire, il n’en demeure pas moins que dans la pratique, ils constituent la pierre angulaire sans laquelle rien de solide ne peut se faire au sein de l’Assemblée Nationale.

Ce site est la propriété de l'Assemblée Nationale du Tchad et relève de la législation tchadienne sur le droit d'auteur.

          

Institution

Grandes Figures Politiques