Items filtered by date: samedi, 15 mai 2021

Le programme politique du gouvernement de transition a été présenté cet après-midi, 14 mai 2021 aux élus du peuple. C'est le Président de l’Assemblée nationale, Dr Haroun Kabadi qui a dirigé les travaux en présence du Premier ministre de transition et les membres de son gouvernement.

C'est un programme politique axé sur 9 défis majeurs et urgents qui a été déroulé par Pahimi Padacke Albert, Premier ministre, chef du gouvernement de transition. Il s'agit entre autres d'assurer la sécurité et l'intégrité territoriale, désarmer les civils sur l'ensemble du territoire national; sauvegarder l'unité nationale et la paix sociale ; consolider l'Etat de droit et la démocratie ; organiser un dialogue national inclusif ; organiser un référendum constitutionnel et la tenue des élections générales libres et transparentes ; contribuer à la lutte contre le terrorisme dans la région ; poursuivre la lutte contre la mauvaise gouvernance, le népotisme, l'exclusion et la corruption ; améliorer les conditions de vie des tchadiens et la relance de l'économie et  renforcer les finances publiques.

Selon Pahimi Padacke Albert, ce programme politique a pour objectif, d'assurer la continuité de l'Etat, de préserver les acquis de la paix et de la stabilité, de poursuivre les projets et programmes de développement en vue de créer toutes les conditions propices à l'organisation des élections générales, libres, transparentes et crédibles aux termes des 18 mois de la transition. La réforme de l'Etat, la construction de l'état de droit, le vivre ensemble et la cohésion nationale n'ont pas été occultés par le Premier ministre, chef du gouvernement. Aussi, le gouvernement adoptera une feuille de route déclinant le plan d'action de chaque ministère à réaliser au cours de la période de transition, a indiqué, Pahimi Padacke Albert.

Dans la discussion générale, les élus du peuple ont fait des observations tant sur la  durée de la transition et le contenu du programme politique du gouvernement. Les interventions se sont focalisées autour de la participation des politico-armées au dialogue national, les moyens pour  réaliser ce programme, les effets des sanctions des différents partenaires sur la situation actuelle. La question de la justice, de la liberté, du conflit agriculteurs-éleveurs, de la sécurité et à quelle période interviendra le dialogue national n'ont pas été passées sous silence par les élus.

Répondant aux préoccupations des députés, le Premier ministre de transition a rappelé la gravité de la situation de notre pays. Pour Pahimi Padacke Albert, l'essentiel pour le moment est d'apporter une pierre à la construction de l'édifice et appelle à l'harmonie entre le gouvernement et les députés. Il rassure par ailleurs les représentants du peuple que le dialogue national est une priorité pour son gouvernement et constitue le premier pallier de son programme. La continuité des services publics constitue le deuxième axe du programme, indique-t-il. Même si en 18 mois on ne peut pas régler tous les problèmes, il faut quand même les inscrire dans le programme pour n'est pas les oublier, a conclu, Pahimi Padacke Albert.

Prioriser le dialogue national, restructurer les différents points du programme politique et aller à l'essentiel pour que cette transition réussisse, ce sont  entre autres des  suggestions  qui ont été faites par les élus du peuple au Premier ministre. C'est par 149 voix pour, 0 contre et 0 abstention que la représentation nationale a accordé sa confiance au programme politique du gouvernement. Par ce vote de l’Assemblée nationale, le gouvernement de transition est officiellement investi et renvoyé de facto à l’exercice de sa mission.

BAYE NGARDIGUINA

Published in Actualité

Ce site est la propriété de l'Assemblée Nationale du Tchad et relève de la législation tchadienne sur le droit d'auteur.

          

Institution

Grandes Figures Politiques