Dr Idriss Ndélé Moussa Yayami (1953-2013)

02 Mar 2020

Le docteur Idriss Ndele Moussa Yayami est né le 17 avril 1953 à Faya (Bourkou). Après ses études primaires à Faya puis secondaires à Fort-Lamy, il s’envole pour l’Égypte où il a fait ses supérieures. Inscrit à la faculté de médecine d’Alexandrie, il en sort avec le diplôme de chirurgien-dentiste en 1981 puis celui de stomatologiste en 1984.

Une vie professionnelle bien remplie

Dès son retour au pays, il a entamé une carrière professionnelle qui l’a amené à occuper plusieurs postes de responsabilités. Directeur de l’hôpital central de N’Djamena, président de l’Association Tchadienne pour le Bien-être Familial, secrétaire général de l’Ordre National des Médecins du Tchad, etc. Parallèlement, il exerçait comme enseignant à la faculté de médecine, de l’université de N’Djamena, etc.

Parcours politique

L’essentiel de l’itinéraire politique d’Idriss Ndélé Moussa Yayami s’est réalisé au parlement. Il a fait ses premiers pas de parlementaire dès 1993 comme membre du Conseil Supérieur de Transition, organe législatif issu de la Conférence Nationale souveraine. Il a même assumé la fonction de secrétaire général de cette institution en 1996. Élu député de Faya en 2002, il a dirigé le groupe parlementaire MPS, sa formation politique, jusqu’à la fin de la législature de 2011. Au sein de l’Assemblée, il a siégé à la commission « santé, affaires sociales, condition de la femme et droit de l’enfant ». Durant son mandat, Idriss Ndélé a été auteur de la proposition de loi portant lutte contre le VIH/Sida et protection des personnes vivant avec le VIH/Sida ainsi que celle portant révision de la constitution de 2004. Réélu député en 2011, il est devenu le premier vice-président de l’Assemblée en novembre 2012. Personnalité de premier plan de la vie politique tchadienne en ce début du XXIe siècle, il a aussi mis ses compétences au service du continent africain, en dirigeant avec succès le parlement panafricain, de 2009 à 2011. Sachant concilier à merveille vie professionnelle et responsabilités politiques, le docteur Idriss Ndélé a également une figure de proue de son parti, le MPS, dont il a été secrétaire général adjoint dès 2012, jusqu’à sa mort accidentelle le 19 mai 2013 à N’Djaména. Lors de ses obsèques officielles, en présence du président Idriss Deby Itno, le 22 mai, il a fait l’objet d’un concert de louange venant de tout parts.

Ce site est la propriété de l'Assemblée Nationale du Tchad et relève de la législation tchadienne sur le droit d'auteur.

          

Institution

Grandes Figures Politiques