Mot du Président de l'Assemblée Nationale

14 Mar 2014

Depuis l’entrée du Tchad dans l’ère démocratique ouverte par la victoire du mouvement patriotique du salut (MPS) sur la dictature, le 1er décembre 1990, l’histoire institutionnelle du pays progresse lentement, mais avec assurance et confiance, toutes les institutions démocratiques recommandées par la conférence nationale souveraine, en 1993, sont en place et se consolident tous les jours. Cela est autant l’œuvre du Conseil Supérieur de la Transition issu de la CNS (de 1993-1997) que de l’Assemblée Nationale issue des élections démocratiques pluralistes de 1997; 2002; et 2011. Toutes ces réalisations ont été possible grâce à la détermination et à la vision novatrice de son Excellence Idriss Deby Itno, Président de la République, Chef de l’État de droit et l’instauration du processus démocratique.

Nous devons procéder à la lecture de la vie institutionnelle et parlementaire de notre pays, depuis son existence en tant qu’État souverain. Des leçons sont à tirer de toutes les expériences vécues, afin de reconnaître la contribution de chaque génération dans cette démarche souvent difficile, il est vrai, mais qui relève de notre passé collectif assume. Et nous rendons un hommage mérité à tous les grands animateurs de l’histoire parlementaire du Tchad, qui ont contribué à appuyer le gouvernement dans la réalisation du bien-être du peuple tchadien et à la grandeur du Tchad.

L’Assemblée Nationale, qui est le socle sur lequel repose la vie institutionnelle, doit aussi être la mémoire du pays pour mieux éclairer et peut être, inspirer les générations futures dans la quête jamais achevée de plus de démocratie, d’unité nationale, de justice et de progrès social, économique et culturel.

Ce portail web est à verser au dossier des actions multiformes engagées dans le cadre de la renaissance nationale, j’émets le vœu qu’il contribue à mettre le Tchad sur l’orbite de la modernité.

Aussi, le Tchad change. Le peuple tchadien est de plus en plus connecté, conscient et exigeant vis-à-vis de son environnement politique. Les outils de la technologie de l’information et de la communication doivent accompagner ces différents changements qui permettront à notre Assemblée Nationale en tant représentation d’être visible et à ses actions d’être lisibles. Bref, ces instruments doivent permettre à tous élus, de tous bords politiques d’être proches des électeurs et s’adresser directement.

C’est pourquoi, pendant les vacances parlementaires, notre auguste Assemblée s’est dotée d’un site web propre, responsive, c’est-à-dire capable d’être vu avec tous les nouveaux supports informatiques. La communication multi supports est une nécessité pour l’heure et cela ne peut se faire en négligeant la communication digitale dans les institutions publiques.

Un site web, à la fine pointe de la technologie, déjà en ligne sur la toile connectée au monde, peut être consulté à l’adresse www.assemblée-nationale.td.

Cet engagement irréversible dans la modernisation communicationnelle de notre Assemblée Nationale obéit aux enjeux de communication, aux enjeux politiques, comme aux enjeux sociaux.

 

Ce site est la propriété de l'Assemblée Nationale du Tchad et relève de la législation tchadienne sur le droit d'auteur.

          

Institution

Grandes Figures Politiques